Artús

À PROPOS D’ORS, LEUR NOUVEL ALBUM:

« En tuant l’ours, son parent, son semblable, son premier dieu, l’homme a depuis longtemps tué sa propre mémoire et s’est plus ou moins symboliquement tué lui-même. »
Michel Pastoureau

Artús vient du celtique « Arzh » signifiant ours (ors en occitan). Le roi maudit de la lande est le roi déchu de la montagne. Nous sommes donc intimement liés. Les combats qui se jouent à travers cet animal sont les nôtres et nous inspirent inconsciemment depuis toujours. Notre « cousin sauvage » nous confronte à la nature, à notre nature, il est le reflet de notre civilisation et de notre acceptation de l’autre. Pour faire cet album, nous nous sommes plongés dans la littérature, et avons fait appel à des référents comme Jean Soust pour suivre la trace de la bête au sens propre, comme au figuré. Nous nous sommes ensuite « entutats » tout un hiver pour méditer et créer, afin de renaître au printemps avec l’envie de partager cette mythologie païenne.

« Dans leurs mélodies et leurs chants, je retrouve la douceur printanière des sous-bois, la rage et la détresse du berger qui a perdu des brebis, la violence de la bête et la violence qui lui est faite, le regard de l’ourse vers son petit, la rugosité et la clarté des grands espaces pyrénéens. Avec ce disque, l’ours retrouve une place dans les Pyrénées. Il redevient celui par lequel on s’émeut, on se raconte et on communique. De façon sensible et donc sensée. Il est redevenu celui qui inspire. »
Jean Soust, sept. 2016

MEMBRES

Roman Colautti (Pairbon) : basse, guitare baryton
Roman Baudoin : vielle à roue
Matèu Baudoin : chant, violon, tambourin à cordes
Tomàs Baudoin : chant, tambourin à cordes, boha, synthèse
Nicolas Godin (Shape2) : guitare, percussions, batterie
Alexis Toussaint : batterie

BOOKING

AFX : alex@afx.agency

NOUVELLE VIDÉO

L’Ors Dominique – clip live réalisée par Médéric Grandet.

DATES

20/05 Musikaren Eguna, Ordiarp (64)
25/05 Le Club, Rodez (12)
20/07 L’Île de Malt, Soorts Hossegor (40)
21/07 Les Vieilles Charrues, Carhaix (29)
| + DE DATES >

ÉCOUTER

LIENS

Site | Facebook | Youtube | Instagram

VIDÉOS

Desvelh – clip live réalisée par Thierry Moinet.

9 Hons – clip réalisé par Nicolas Godin

Extraits live 2016

DISCOGRAPHIE

Òrb 2007
Artús

Òmi 2003
Artús

PRESSE

« Il y a dans la musique d’Artús ce même climat libertaire qui se fout des étiquettes, des frontières et des genres. Un souffle noise, une bestialité qui ne se dompte pas dans les combats et au final un disque certainement inclassable mais aussi parfaitement passionnant. »
Greg Bod, Pop News

« Voilà un album déconcertant, avec un vrai parti pris esthétique (…) et on ne peut que se féliciter d’avoir à faire à ce genre de disque. »
Jérôme Gillet, Froggy’s Delight

« Une musique à la fois indomptable et sagace, qui ne se digère pas d’un coup de cuillère à pot mais qui entraîne l’auditeur dans un univers homérique mêlant mystères, colères, effrois et méditations. »
Stéphane Fougère,
Rythmes Croisés

« Une perle rare et exceptionnelle, pour un parti pris artistique loin de tout domaine musical connu ; le résultat n’en est que meilleur et admirable. »
Raphaël Duprez, Indie Music

« A aucun moment conventionnel, il envoûte et secoue, malmène puis apaise sur ses accalmies, toutefois sous-tendues, un auditeur qui bien vite comprendra qu’il se trouve là en possession d’un rendu sans réel équivalent. (…) Ors est de plus dépaysant, porté, aussi, par des chants presque incantatoires. »
Will Dum, MUZZART

« Ce qui frappe dans ce disque c’est la lumière, tant celle-ci est à rapprocher de celle fugace du frottement de deux pierres, du tournoiement d’un bout de bois. Il y a du frottement dans ces morceaux qui expriment en son ce que l’ours peut inspirer peut susciter comme sentiments. »
Gérald De Oliveira, A Decouvrir Absolument

« C’est brutal et enthousiasmant »
François Xavier Gomez, Libération

« La grande famille du label Pagans (…) a peut-être donné vie en 2017 à son plus beau disque collectif, Ors, clairement situé dans l’héritage du rock in opposition et d’une musique progressive distillée à l’aune d’éléments littéraires et textuels (…). »
Duck of Prunes, Guts of darkness

« Une logique implacable qu’Artús va s’employer à démonter méthodiquement car cette musique ne s’explique pas, elle se vit, elle suggère, elle soulève des questions, puise dans l’imaginaire et met en branle une sorte de transe cabossée et sauvage. La force de l’ours suinte de la musique et vous agrippe de ces redoutables griffes. »
SKX, Perte & Fracas

Les commentaires sont fermés