Billet d’humeur #8 | 05/10/2017

En juin dernier, avec les membres d’Artús, nous décidions d’aller visiter le gouffre de la Verna, à Sainte-Engrâce dans le 64, pour commencer à rassembler des éléments pour notre prochaine création et nourrir notre imaginaire. Il ne fait pas très beau, ni très chaud, et lorsque nous passons la porte métallique qui y mène, nous avons la sensation d’entrer dans un réfrigérateur sur-ventilé. La Verna, c’est une immense cavité naturelle dans la montagne, où on accède par un tunnel artificiel de 600m : deux longues lignes droites bétonnées, reliées par un coude. Nous sommes accompagnés d’un guide. Au cours de … Lire la suite

Billet d’humeur #7 | 06/07/2017

L’été, la France regorge de festivals. Ce n’est pourtant pas une période où l’on joue massivement, en tous cas compte tenu de la quantité de scènes potentielles. Ça commence à se voir, les places sont prises par la même poignée de groupes du moment et, entre nécessité de remplir les caisses, course à la notoriété des événements ou simple envie d’animations grand public, les organisateurs se préoccupent plus d’avoir ces affiches formatées que de faire découvrir des artistes plus confidentiels. Mais depuis quelques années le danger est ailleurs, et il devrait emporter gros et moyens festivals, préservant, on l’espère, les … Lire la suite

Billet d’humeur #6 | 01/06/2017

« Es sus la Talvera qu’es la libertat ! » / « C’est sur le bord d’un champ labouré qu’est la liberté ! » Joan Bodon Nous sommes debout en équilibre sur un disque qui tourne. Au centre, la vitesse est réduite. Le tour de piste est court. La vision est étriquée. La vie est monotone. Les gens nombreux qui y restent, se sentent étrangement à l’abri, mais ils subissent. À la marge, la vitesse est grande. Le tour de piste est long. Des paysages immenses défilent. La vie est bouillonnante. Les rares gens qui y circulent, reprennent souvent leurs appuis, parfois ils tombent, … Lire la suite

Billet d’humeur #5 | 04/05/2017

A lire aussi: newsletter d’avril >>> « Nous ne devons pas avoir peur de nous confronter. Du chaos naissent les étoiles » Charles Chaplin. Eh ouais, ça devait bien nous arriver un d’ces jours, ça nous pendait au nez : on est devenus des rock stars ! On part en tournée, on charge et décharge nos trois tonnes de matos quotidiennement après des heures entassés, passées à conduire un camion d’loc lorsqu’on peut se permettre d’en louer un. On s’arrête sur les aires d’autoroute pour manger des chips et des sardines en boîtes. Ou encore prendre un café trop cher et pas bon mais … Lire la suite

Billet d’humeur #4 | 16/02/2017

A lire aussi: newsletter de Février >>> Administration, déclaration, Fusion, création, subvention, loi Hamon, fiscalisation, … URSSAF. L’aventure de l’entrepreneuriat est bien compliquée en France. D’un côté on ne s’en plaint pas, le système de redistribution de l’intermittence du spectacle, pour ne citer que cet exemple, est indispensable à notre survie. D’un autre côté notre productivité est quotidiennement freinée par tout un tas de contraintes, de tâches à répéter, de justifications délirantes (et parfois contradictoires)… Un contrôle URSSAF tatillon nous mobilise pendant plusieurs mois, plusieurs heures par semaines, là où ce temps précieux nous serait utile pour mieux faire, créer, … Lire la suite

Billet d’humeur #3 | 12/01/2017

Peu avant Noël dernier, deux choses ont attiré mon attention sur Internet : divers articles annoncent que cinq militants sont arrêtés dans une opération qui visait à porter « un coup dur contre ETA », et un reportage sortie des archives de l’INA, datant de 1986 (France 3) sur le centre Lapios qui faisait du collectage dans les Landes. Point commun ? C’est que ça parle de vers « chez moi » à un échelon national, et que je ne peux pas m’empêcher de voir les difficultés de tels médias pour parler de la « province ». Dans le reportage sur le centre Lapios, malgré 9 … Lire la suite

CANTAPLORAS ON THE ROAD #10 – Artús, Tournée 2016 + Billet d’humeur #3

 

Avec Artús on a fait une tournée.
C’était au mois d’octobre.

On a joué :
– dans le Pays Basque (Tolosa, qui se trouve en fait en Espagne, à ne pas confondre avec Toulouse, en France, qui s’écrie de la même façon en occitan…)
– en Nouvelle Aquitaine (Bayonne, Bordeaux, Les Eyzies, Limoges… en fait on a surtout joué dans l’ancienne Aquitaine et un peu dans l’ancien Limousin… pourtant pas mortes depuis si longtemps ces régions)
– en Loire-Atlantique (Saint-Hilaire-de-Chaléons… anciennement dans le duché de Bretagne…)
– en Bretagne (Querrien… en Bretagne quoi)
– et même en Occitanie (Toulouse et Beauregard… communes de l’ancienne région Midi-Pyrénées, pourtant pas si vieille puisque datant de la Vème République…).
C’est compliqué la géographie… surtout en ce moment.
Tout change.
Mais en fait, tout à toujours changé.
Des Trump arrivent, des Cohen s’en vont.
Et encore d’autres vont arriver et d’autres partir.
Pas forcement les bons, ni les mauvais.
C’est la vie.
Bref.

Plus haut vous pouvez – pour ceux qui n’étaient pas présents – vous rendre compte de ce que c’est qu’une tournée de 10 jours ! J’exagère un peu… c’est pas si dure… à part deux ou trois accrochages mais c’est normal, la fatigue, la promiscuité, la vie (encore elle…)… ça s’est carrément bien passé. On a rencontré plein de gens chouettes, revu des vieux potes, dormi dans des cabanes dans les bois, dans des anciens entrepôts, dans un appartement (si, si!!!), joué dans la cale d’un bateau, dans une ancienne poudrière, dans des bars, des caves, chez des brasseurs, des imprimeurs, des éditeurs…

Mais en fait… vous verrez pas grand-chose car j’ai oublié ma sacoche d’appareil photo contenant ledit appareil et aussi tous mes papiers à Limoges où on a joué et un petit malin n’a pas déposé ça au objets trouvé du bar…
Donc en fait dans cette fameuse vidéo, ne sont représentées que les 3 premiers concerts de la tournée… avec 2 ou 3 vidéos tournées au téléphone portable…

Mais vous pourrez y voir le plaisir de jouer, la complicité qui nous unis, du frisbee, du Messiaen au piano, une partie de Scrabble, un record de vitesse d’ouverture de rideau métallique en train d’être pulvérisé, un vielle héros sur la plage, un jeune s’initier à la batterie, des gens qui discutent dans des micros, un tapage diurne en direct, un bal industriel et même une copine qui joue dans le fameux bateau !
Bisous

Nicolas Godin

Billet d’humeur #2 | 16/09/2016

« J’aime penser que si ça, c’est possible, d’autres choses encore sont possibles. » Celui qui dit ça on le surnomme Petit Pois et il est berger. Jusqu’ici, vous me direz, rien d’extraordinaire, si ce n’est que le territoire qu’il a choisi pour monter son élevage de biquettes s’étend sur les vastes plaines bétonnées du 9-3. Entre tags et jardins d’enfants, entre terrains vagues et immenses cités, cet homme, ainsi que d’autres doux dingues structurés en une association, « Sors de Terre », ont créé un îlot de vie dans une zone pas franchement optimisée pour l’élevage. Et pourtant… …et pourtant le projet est … Lire la suite

Billet d’humeur #1 | Été 2016

Le temps n’est pas à la Fête… La musique, notre langage principal, est un vecteur pour mener nos combats (nombreux ces temps ci…). Nous puisons notre inspiration dans notre territoire, nos racines, tout en étant ouvert sur les autres. Il en va de même pour toutes nos actions, à commencer par celles menées au niveau local pour tenter de rayonner plus largement. Notre approche « DIY » de la musique est notre socle. Depuis la conception jusqu’à la diffusion, ce fonctionnement correspond à notre désir d’indépendance, et d’engagement militant pour une musique radicale en dehors des circuits académiques. Dernier exemple en date : … Lire la suite