Billet d’humeur #22 | 15/03/2019 par Manu Théron

En rentrant du Béarn, après une semaine de tâtonnements bien accompagnés, me reviennent en mémoire les paroles de Jacques Roubaud que j’avais mises en frontispice du premier site web de la compagnie du Lamparo : « la poésie la plus contemporaine doit se défendre de l’effacement par le choix d’un archaïsme ». Sans y faire attention, on trouverait peu de choses communes entre le Lamparo et Hart Brut, surtout si l’on s’arrête aux apparences esthétiques. Mais si l’on s’intéresse à ce que la posture, le point de vue et le positionnement des artistes des deux compagnies mettent en jeu de … Lire la suite

Billet d’humeur #21 | 07/02/2019 par Maud Herrera

En novembre 2018 j’avais commencé à écrire un billet d’humeur qui tentait d’expliciter pourquoi je me sentais étriquée dans ce que je choisissais de représenter sur scène à ce moment là. J’avais peur que le fait de devoir faire des dates pour être intermittente m’amène à me comporter sur scène d’une manière trop conventionnelle, la fameuse question de devoir « plaire au public ». Je me posais les questions suivantes : comment le devoir que l’on se donne d’être respectable affecte notre créativité ? Nous avons besoin de limites pour pouvoir donner forme à des projets, à des chansons, les contraintes sont des sources … Lire la suite

Billet d’humeur #20 | 10/01/2019 par Romain Baudoin

« Les bons artistes copient, les grands volent » Picasso En cette fin d’année 2018, un copain chanteur de Bretagne, Gurvan Molac de « Beat Bouet Trio », me demandait : « … j’aimerais bien disposer d’un petit dossier, genre brochure de propagande efficace pour expliquer au monde de la musique pourquoi les artistes indé doivent sortir de la SACEM. Je sais que vous partagez notre point de vue. Avez-vous travaillé sur un document comme ça ? ». Cette question nous a été souvent posée, car beaucoup savent qu’avec Artús nous utilisons les licences libres « Creative Commons » depuis plus de 10 ans… à l’époque ce n’était … Lire la suite

Billet d’humeur #19 | 06/12/2018 par Ricet Gallet

C’est l’histoire d’un type qui, en 1969, à la fin du ministère Malraux, tombe dans une grotte (comme celle du nouveau projet Tuta d’Artús) et qui, parce qu’il y fait très froid, est immédiatement congelé. En 2018, à la faveur du réchauffement climatique, notre homme se décongèle et se réveille. Dès sa sortie, il découvre les concerts d’Artús, les recherches de Mateù, le nouveau disque à venir de Cocanha et tout le travail d’Hart Brut depuis quelques années. Devant leurs projets, notre homme s’exclame [prononcez les paroles qui suivent avec une intonation du type « eeennnntttrrreee iciiii Jeannn Moulinnn… »] : « mais c’est … Lire la suite

Billet d’humeur #17 | 06/09/2018 par Lila Fraysse

En regardant des vidéos live du Primavera Sound festival de Barcelone, je tombe sur une conférence de presse qui réunit des personnalités de la scène urbaine trap espagnole. La première question posée par Alicia Álvarez m’accroche tout de suite. Elle demande à ces artistes signés chez des majors ce qui leur reste d’underground. C Tangana répond que l’underground est une image qui se fabrique, un moyen comme un autre de vendre sa musique. Yung Beef quant à lui, affirme qu’il est plus underground que jamais. Le «mainstream» ne lui a apporté que des délires de grandeur. Il vient de créer … Lire la suite

Billet d’humeur #16 | 14/06/2018 par Romain Baudoin

« La musique c’est l’art du geste dont le son est la conséquence désirée. » François Rossé Cette phrase m’est revenue hier soir devant un spectacle de cirque, « Campana » de la compagnie Trottola. La qualité gestuelle de la voltigeuse et de son porteur : Époustouflant ! « Cela doit paraître simple ! » me disait la voltigeuse. Paraître simple. Effectivement l’aisance des artistes donnait cette apparente simplicité devant un événement pourtant spectaculaire. Pour arriver à cette fluidité, il faut comprendre,détailler, assimiler, automatiser, recommencer… sans cesse, c’est inhérent à notre cerveau. Nous devons répéter pour fixer, pour ne pas oublier, pour … Lire la suite

Billet d’humeur #15 | 17/05/2018 par Thomas Baudoin

Tout comme, quand je souhaite expliquer à mes contemporains ce qu’est la chanson traditionnelle, je leur dis de faire plus attention la prochaine fois qu’ils fêtent un anniversaire, je dirai désormais à ceux, plus rares peut-être, qui veulent comprendre le rapport qu’entretiennent certains collecteurs avec le travail d’enregistrement effectué auprès des anciens dans les années 70-80 en France, d’aller voir le spectacle « Blablabla » d’Emmanuelle Lafon. Seule au plateau, une jeune femme, Armelle Dousset, diffuse à l’aide d’un launchpad de courts enregistrements de voix prises dans notre environnement sonore quotidien. Puis, happée par leur musicalité, elle se prend au jeu de … Lire la suite

Billet d’humeur #14 | 05/04/2018 par Julien Dufourg

J’ai rencontré un des éminents membres de la «famille» Artús alors que nous étions adolescents acnéiques fans de Led Zeppelin et de heavy-metal, avec de la sympathie pour la question punk, parqués par chambres de huit, «Nevermind» en boucle, sous l’œil du St Esprit et de ce surveillant inquiétant. D’entrée, on était bien partis. Puis est venu le temps de grandir et trouver sa voie, lui se dirigeait vers des études de biologie et de musique avec un fort penchant pour l’expérimental et le Trad Gascon, auquel je ne comprenais pas grand chose, pour ma part en route vers des … Lire la suite

Billet d’humeur #13 | 01/03/2018 par Caroline Dufau

(VF plus bas) Au mes de heurèr, au parat de tres jorns de concèrts e bals au Teatre Auditorium de Peitieus, l’UPCP Métive que m’a sollicitada entà participar a ua taula redonda, tà questionà’ns sus la nosta practica de musicaire-as de bal. Vertat qu’ei, dab Cocanha, quan horrucam peu repertòri a dançar, alecadas preus ritmes e per l’eficacitat suu còs d’aquesta musica, la perspectiva de har mudar lo monde que ns’ahueca. Mei anar mei, que ns’avisam deu hialat de dançaires e programators de musica tradicionau o neòtradicionau a dançar, per Euròpa tota. Que ns’ac avèn dit, amics musicaires crotzats preus … Lire la suite