Billet d’humeur #46 | 06/10/2021 par Gabriel Durif

C’est une grande joie pour San Salvador d’être Lauréat des Victoires du Jazz 2021 dans la catégorie « Meilleur Album de Musique du monde ». La Grande Folie, notre premier album à ce jour, marque l’aboutissement d’un long travail d’une équipe artistique mais également d’une coopération de différentes structures de Nouvelle Aquitaine. Cette nomination nous honore tout autant qu’elle interroge l’avenir de notre travail. Depuis de nombreuses années, nous travaillons, avec passion et dévouement en divers lieux de la Région à la défense et à la promotion d’esthétiques musicales revendiquant cette tension entre tradition et modernité, convaincus que dans ses … Lire la suite

Billet d’humeur #45 | 15/07/2021 par Maud Herrera

15 juin 2021 Au début du livre de Suzanne Citron, Le mythe national, l’histoire de France revisitée il y a cette citation : « Le mythe et la mémoire conditionnent l’action. Il est des mythes qui entretiennent la vie. Ils méritent qu’on les interprète pour notre époque. Certains nous égarent et doivent être redéfinis. D’autres sont dangereux et doivent être démythifiés. » Josef Hayim Yerushalmi, Zakhor, histoire juive et mémoire juive, La Découverte, 1984. J’ai l’impression que quand on imagine un concert nous puisons dans les mythes qui nous sont vitaux, à la fois ceux qui nous structurent et ceux vers lesquels … Lire la suite

Vièlaires de la Lanas

Cet album numérique fait partie de COLLECTATGES, une série de recueils de collectages au sein du label PAGANS où vous trouverez des rééditions numériques et / ou physiques de disques déjà édités mais devenus difficilement disponibles et des recueils de collectages inédits.
«On appelle « collectage » cette démarche d’enquête de terrain qui consiste à aller recueillir auprès de témoins (souvent âgés) les savoirs qu’ils détiennent.» © La Loure (laloure.org)

+++++++++++++++

Vièlaires de las Lanas (vielleux des Landes) est un recueil de collectages édité et produit en 1984 par le Centre Lapios de Belin-Beliet.
Les collectages ont été réalisés par Jacques Baudoin (Menestrèrs Gascons), Michel Harismendy (Lo Pifre) et Lothaire Mabru (Centre Lapios).

– Menestrèrs Gascons : association dont le but est la promotion et la transmission des danses et musiques traditionnelles de Gascogne, notamment du Béarn basée à Pau.
www.menestrersgascons.com
– Lo Pifre : association fondée dans les années 70 et basée à Sos dans le Lot-et-Garonne et active dans le collectage.
– Centre Lapios : centre de recherche et de formation aux danses et musiques traditionnelles basé à Belin-Béliet, fondé en 1983 et dissous en 1995.
fresques.ina.fr/landes/fiche-media/Landes00011/le-centre-lapios.html

PAGANS // Aèdes – Camin Sobiran / nouvel album

Chemin de crête, chemin souverain, cette ligne fine qui domine tout et fait se rejoindre deux pans de montagne, ainsi que le ciel et la terre à son extrémité la plus haute. Cette route sublime et parfois chaotique où tout peut basculer d’un côté comme de l’autre. Ligne d’échanges, chemin du cœur et des tractations de l’amour, sur le fil du rasoir. Route solide, noueuse et dense de l’union, le lien par où les flux essentiels, vitaux, circulent dans les deux sens, entre la cime et les racines de l’arbre, d’un pan à l’autre, d’un être à l’autre.
Nous racontons ici des histoires plus que nous ne chantons des chansons, comme il est d’usage dans les cultures d’où proviennent ces répertoires.

– Album enregistré, mixé et masterisé par François Dumeaux au studio Tyto Alba tytoalba.bandcamp.com
– Pochette créée par Thomas Baudoin
– Photo prise par Nicolas Godin www.n-godin.com
– Vidéos filmées par Nicolas Godin

Disque produit avec le soutien de la SCPP, de l’ADAMI, du CNM et de la MMC.
Pagans reçoit des aides de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Billet d’humeur #44 | 27/05/2021 par Thomas Baudoin

Alexandre, Gabrielle, Joseph « Gaston », Marie, Nicolas, Marie (encore), Jean, Marguerite… Au niveau de mes arrières grands-parents, mon existence engage celle de 8 personnes. À la génération d’avant, ce chiffre est doublé, passant à 16, et c’est doublé chaque fois qu’on remonte d’une génération. Ainsi on peut considérer, sauf accident, que mon existence présuppose celle de 4 094 personnes au total à une distance de 11 générations avant la mienne (je dis 11 car c’est le plus loin que j’ai pu remonter, et ma collec de cartes Pokemon à ce niveau est bien loin d’être complète…). De quoi choper … Lire la suite

Billet d’humeur #43 | 29/04/2021 par Bòsc

Octobre 2020 De retour de cette première résidence Bòsc. Quelques retours sur ce qu’on a vécu, ce qui s’est passé, ce que vous avez permis d’impalpable en mettant en place des conditions concrètes de rencontre et de travail. Le confort. Inestimable dans nos vies de mouvement et de débrouille, de bricoles, de déménagements, d’incertitudes, de chasse aux cachets, d’annulations covid. Dans nos histoires et nos batailles pour se sentir légitimes dans nos vies et nos musiques. Le confort d’avoir la confiance, d’avoir le temps, un lieu quasi à l’abri des préoccupations du quotidien qui dévient l’attention. Le confort presque excessif … Lire la suite