Romain Baudoin // Cèrvi | Nouveau Clip

Production vidéo par HART BRUT & LA LIGNE DE DÉSIR
CÈRVI est issu de l’album de Romain Baudoin BESTIARI à paraître sur le label In Situ en septembre 2018.

Musique par Romain Baudoin. Il joue du Torrom Borrom (instrument hybride vielle à roue / guitare électrique), grelots & grosse caisse.
Danse par Richard Cayre / « Cerf ».

Filmé à la Chapelle de Lugaut (Retjons, Landes).
Filmé et monté par Nicolas Godin http://www.n-godin.com

Billet d’humeur #14 | 14/06/2018

« La musique c’est l’art du geste dont le son est la conséquence désirée. » François Rossé Cette phrase m’est revenue hier soir devant un spectacle de cirque, « Campana » de la compagnie Trottola. La qualité gestuelle de la voltigeuse et de son porteur : Époustouflant ! « Cela doit paraître simple ! » me disait la voltigeuse. Paraître simple. Effectivement l’aisance des artistes donnait cette apparente simplicité devant un événement pourtant spectaculaire. Pour arriver à cette fluidité, il faut comprendre,détailler, assimiler, automatiser, recommencer… sans cesse, c’est inhérent à notre cerveau. Nous devons répéter pour fixer, pour ne pas oublier, pour … Lire la suite

PAGANS // Sourdure – L’Espròva

« Des confins du passé lointain, une voix, râpeuse et ancestrale. De la forêt floue du futur, une machinerie inouïe, qui chante en grinçant, telle une intelligence artificielle consciente des appareillages de son organisme. À la conjonction des deux, le temps présent, endroit de musique dont on sait à quel point il est ardu à cerner et où crée en toute modestie presciente Ernest Bergez… »
Olivier Lamm dans Libération

Le nouvel album de SOURDURE, L’Espròva, est maintenant disponible en CD, Vinyle, Numérique là: http://pagansmusica.net/album/lespro-va
Il est coproduit avec Les Disques Du Festival Permanent

Billet d’humeur #13 | 17/05/2018

Tout comme, quand je souhaite expliquer à mes contemporains ce qu’est la chanson traditionnelle, je leur dis de faire plus attention la prochaine fois qu’ils fêtent un anniversaire, je dirai désormais à ceux, plus rares peut-être, qui veulent comprendre le rapport qu’entretiennent certains collecteurs avec le travail d’enregistrement effectué auprès des anciens dans les années 70-80 en France, d’aller voir le spectacle « Blablabla » d’Emmanuelle Lafon. Seule au plateau, une jeune femme, Armelle Dousset, diffuse à l’aide d’un launchpad de courts enregistrements de voix prises dans notre environnement sonore quotidien. Puis, happée par leur musicalité, elle se prend au jeu de … Lire la suite