Romain Baudoin

Projet BESTIARI

Romain Baudoin (Artús, Feiz Noz Moc’h, Bal Brut, OURS…) s’exprime depuis maintenant 6 ans avec le Torrom Borrom, instrument hybride vielle à roue et guitare électrique qu’il a imaginé. Un drone noise, proche du «désert rock », mystique et chamanique, est né de ce projet.
Didier Petit, via son célèbre label européen de musique improvisée In Situ, passe commande à Romain Baudoin pour un nouvel opus. Après le premier album qui faisait l’inventaire des possibilités du Torrom Borrom, ce second disque est l’occasion de pousser plus loin l’expérimentation et la recherche.

Projet ARREHAR

La vielle à roue est un instrument millénaire qui a souvent été considérée comme un instrument moderne (Vivaldi, Mozart…) mais elle a étrangement disparu du milieu savant pour ne persister que sous une forme populaire dans diverses régions d’Europe, comme par exemple dans les Landes. Dans les années 80 la vielle a retrouvé de l’intérêt notamment auprès de musiciens audacieux qui développèrent de nouvelles pratiques à travers un répertoire contemporain, poussant la lutherie vers un très haut niveau technologique.
Romain Baudoin participe depuis plus de 20 ans à cette évolution aux cotés de maîtres comme Valentin Clastrier, travaillant sur l’amplification de l’instrument, proposant des innovations comme la roue mobile permettant des nuances d’archet.
Pourtant il y a 5 ans, il achète une vielle à roue traditionnelle, fabriquée en 1930 à Jenzat dans l’Allier par un luthier renommé : « Pimpare cousin ». Elle offre une qualité de jeu incroyable et un son plein, caractéristique des vielles anciennes. Son apparente simplicité lui semble être à l’opposé des codes de la vielle« moderne » alors qu’elle en est le point de départ.
Cette réflexion l’habite. Peut on développer une autre forme de jeu contemporain sur cet instrument, à contre courant des pratiques actuelles ? En parallèle de cette recherche, il travaille sur « l’origine » de la pratique viellistique dans les Landes, ayant de nombreux documents écrits et sonores, via des collectes de famille et des collectes publiques comme par exemple « la mission Landes du musée des arts et traditions populaires ».

« Il y a dans ces sources patrimoniales une manière d’appréhender la musique qui mintéresse car elle nest pascalquée sur la musique de masse actuelle trop souvent tempérée, binaire, formatée et tonale.C’est une parfaite source d’inspiration pour un projet de création ! Depuis longtemps j’écoute ces collectes plus comme des œuvres artistiques que comme des documents ethnomusicologiques, j’y entends de la poésie, de la sensibilité, des savoirfaire et des savoir-être
Alors j’ai décidé de jouer avec les collectés. Je les accompagne, je les laisse sexprimer, je me mets à leur service. » Romain Baudoin

LIENS

Soundcloud | Facebook | Youtube

DATES

20/09/2020 50 ans de l’écomusée de Marquèze, Sabre (40)
16/10/2020 Pan l’Automne, Musée des Beaux-Arts, Caen (14)
+ DE DATES >

Romain Baudoin a joué en première parties de Shellac à Pau, Valencia, Madrid, Bilbao et Gijon, au Manège à Lorient (avec les Niou Bardophones), à La Centrifugeuse à Pau (festival A Tant Rever du Roi), aux Patrimoniales de Sarlat, aux Embellies à Rennes (avec Laetitia Shériff et Olivier Mellano), à La Gâterie à La Roche Sur Yon, à l’Antipode à Rennes (avec Benjamin Clementine), à La Générale à Paris avec le Tricollectif, au festival Uzeste Musical, etc.

BESTIARI – Cèrvi

Clip filmé et monté par Nicolas Godin.

ÉCOUTER

VIDÉOS

1 Primate (extrait live)

Sérendipité / Piget prod (live)

DISCOGRAPHIE

Bestiari 2018

1 Primate 2014
1-primate

PRESSE

« La vielle nous assomme avec un drone des plus étonnants pendant que, de sa main libre, Romain fait sonner la guitare avec des mélodies désertiques dignes des meilleurs albums de Earth (seconde mouture). Sobre, hypnotisant, son set met sur le cul tout le hall (certes à majorité assise!). Bluffant ! »
Abus Dangereux

« L’hypnose du bourdon intra-ut é rin fonctionne en quasipermanence… Les passages à l’archet sont meme touchants, on se demande comment il fait ca, c’est comme du baroque au ralenti et perdu dans l’espace intersidéral. A coté de ca on se retrouve à joyeusement remuer de la tete chez soi sur des passages comme la fin de Sérendipité. »
À Découvrir Absolument

« […] les arpents expérimentaux parcourus sont variés : du drone pur jus façon La Monte Young, progressant vers une musique répétitive sur ; une mélodie progressive digne d’Agitation Free… Quant aux « Larsen 1 » et « Larsen 2», ils peuvent illustrer la bande son d’un obscur film de science-fiction dont l’action se déroule hors du système solaire. »
Eric Deshayes, Néosphères

« […] un instrument hybride de son cru qui risque effectivement d’ébranler les certitudes trop fières concernant les pratiques instrumentales… De chaos apocalyptique il n’est au fond pas tant question que de projection dans un imaginaire qui rebondit entre l’hier, le maintenant et le demain au point de les dissoudre dans une seule réalité, celle du dépassement vital. »
Rythmes Croisés

« It’s the joy of discovery out of the grains of chaos… I find it all oddly soothing, and perhaps in its own way 1 Primate might serve as a decent primer for the Pagans label itself : tradition that knows no boundaries. »
Roots World


Le solo de Romain Baudoin « Arrehar » en partenariat avec la Maison de l’Oralité et du Patrimoine de Capbreton et Les Nuits Atypiques.

Les commentaires sont fermés