In Fusion sur PAGANS

Enregistrement du concert de In Fusion à écouter et télécharger librement sur PAGANS

Live à l’Oara / Bordeaux / 22 janvier 2016

In Fusion est le fruit d’une commande de l’Oara (Bordeaux), création d’une semaine entre trois artistes venus des trois coins du tout nouveau territoire de la Nouvelle Aquitaine et mettant en perspective ce nouveau territoire : Bernard Combi (Limousin), Julien Padovani (Poitou) et Matèu Baudoin (Aquitaine).
Un véritable magma sonore en a dé-coulé ce soir là, éphémère et bouillonant hors des entrailles de ce trio venu confronter leurs pratiques artistiques et leurs personnalités. In Fusion est un essai hypnotique, une improvisation sauvage, un bref instant hors du temps dont les échos survivent et se transforment.

Bernard Combi : chant, percussions, sonailles, shruti box.
Julien Padovani : harmonium, Fender Rhodes.
Matèu Baudoin : chant, tambourin à cordes, violon.

Photos et conception graphique: Nicolas Godin

Cocanha, nouvel album: i ès ?

Avec Toulouse comme point de rendez-vous, leur répertoire embrasse les rondèus gascons, les sauts et branles béarnais, les borrèias de Rouergue, des danses de couple (escòtishas, mazurkàs, valsas). Cocanha c’est trois voix, trois personnalités, faisant sonner en chœur leurs singularités, reconnectant la langue occitane, la danse, la fête et la rencontre.

Sortie PAGANS: Artús – Ors 10/03/2017

Nouvel album ORS en vinyle / CD / Streaming 10/03/2017

ARTÚS vient du celtique « ARZH » signifiant OURS (ORS en occitan).

Le roi maudit de la lande est le roi déchu de la montagne.
Nous sommes donc intimement liés.

Les combats qui se jouent à travers cet animal sont les nôtres et nous inspirent inconsciemment depuis toujours.

Notre « cousin sauvage » nous confronte à la nature, à notre nature, il est le reflet de notre civilisation et de notre acceptation de l’autre.

Pour faire cet album, nous nous sommes plongés dans la littérature, et avons fait appel à des référents comme Jean Soust pour suivre la trace de la bête au sens propre, comme au figuré. Nous nous sommes ensuite « entutats » tout un hiver pour méditer et créer, afin de renaître au printemps avec l’envie de partager cette mythologie païenne.

ARTÚS – Sept. 2016

« En tuant l’ours, son parent, son semblable, son premier Dieu, l’homme a depuis longtemps tué sa propre mémoire et s’est plus ou moins symboliquement tué lui même. » – Michel Pastoureau

Plus d’infos sur le Bandcamp de Pagans > http://pagansmusica.net/album/ors